C'est ma niche

C'est ma niche

Idée originale d'Anne-Marie Audet

Les élèves sont amenés, en petites équipes, à constituer la niche écologique de l’être vivant qui leur a été attribué (producteur, consommateur ou décomposeur) à l’aide des indices qu’ils trouvent autour d’eux, à l’extérieur.

75 minutes

Premier cycle du secondaire

Intention(s) d'apprentissage:

Permettre aux élèves de découvrir le concept de niche écologique et ce qu’il implique tout en constituant celle d’un être vivant dans le milieu de vie de l’animal ou de la plante en question.

Univers et concepts:

Vivant : 


Niche écologique (territoire, relation, prédateur, régime, abris)

Stratégie(s) et technique(s):

Chercher des réponses ou des solutions à des problèmes d’ordre scientifique ou technologique.

Matériel

  • Souliers ou bottes confortables (individuel)

  • Reproductibles des animaux plastifiés et réutilisables (1 par équipe) avec crayon effaçable (1 par équipe) Toujours possible de ne pas plastifier et de plutôt utiliser des crayons mines.

  • Petit tableau blanc portatif avec crayon effaçable et efface (1 pour la personne enseignante)

  • Facultatif : Support pour écrire

Préparation

Avant l’activité :


· Sélectionner le nombre d’êtres vivants selon le nombre d’équipes désirées, le milieu de votre sortie et la saison afin de contextualiser dans l’espace et dans le temps. Il est fortement suggéré de visiter le lieu où aura lieu l’activité avant de faire la sélection. Il est aussi possible d’en ajouter selon votre inspiration. Afin d’avoir des traces des animaux, de leurs abris ou de leur nourriture, il est important de sélectionner les animaux et des végétaux présents dans la région de l’école. Une petite vérification sur internet ou dans un guide d’identification permet de préciser certaines des suggestions ci-dessous ou encore de déplacer certains éléments d’une case à l’autre.


· Pour permettre de contextualiser réellement les apprentissages des élèves, il est favorable que les êtres vivants sélectionnés soient connus des élèves. Pour aider, une image peut être utilisé afin de s’assurer que l’ensemble des élèves d’une équipe travaille sur le même ou le bon, être vivant.



Suggestions d’êtres vivants selon le milieu et la saison:


  • Parc urbain:

  • Hiver: Thuya (Cèdre), écureuill gris, pigeon biset, tamia rayé (Suisse), coyote (Sud St-Laurent), grand corbeau, mésange à tête noire, moineau domestique

  • Automne, printemps ou été: Érable sp, gazon, marmotte commune, moufette rayée, raton laveur, renard roux, goéland argenté, merle (rouge-gorge), vers de terre, hanneton (vers blanc)


  • Boisé:

  • Hiver: Épinette sp, condylure à nez étoilé (taupe), lièvre d'Amérique, orignal, cerf de Virginie (chevreuil), loup gris (Nord St-Laurent), grand-duc d'Amérique

  • Automne, printemps ou été: Érable sp, renard roux, cerf de Virginie (chevreuil), mousses, écureuil roux, porc-épic d'Amérique, vers de terre


  • Champ:

  • Hiver: Maïs, soya ou blé, campagnol sp (mulot), étourneau sansonnet, buse à queue rousse, harfang des neiges, grand corbeau

  • Automne, printemps ou été: Maïs, soya ou blé, bernache du Canada, marmotte commune, chauve-souris brune, renard roux, tamia rayé (Suisse), condylure à nez étoilé (taupe), cerf de Virginie (chevreuil), goéland argenté, vers de terre


· Compléter chaque page du gabarit reproductible (voir en annexe), selon les êtres vivants sélectionnés pour votre groupe, à l’aide de photos libres de droit avant d’imprimer et de plastifier le tout. Les élèves pourront ainsi compléter l’information demandée. Cette technique permet de réaliser l’activité avec des crayons effaçables sur des feuilles plastifiées afin de réutiliser le matériel d’un groupe à l’autre, d’être plus facile à utiliser en hiver et d’éviter les tablettes, réduisant ainsi le matériel requis tout en impliquant un faible coût.


· La multiplication des copies et le bon vieux crayon mine peuvent aussi faire et ainsi permettre une activité différente d’une fois à l’autre en laissant les élèves choisir parmi la liste leur être vivant et trouver une photo pertinente. Cette version pourrait aussi permettre de sensibiliser les élèves à la sélection pertinente du visuel.

À l'extérieur

Selon l’approche par la découverte, la personne enseignante est surtout un animateur, un médiateur ou un accompagnateur.


· Guider les élèves vers la définition scientifique de la niche écologique et les éléments qui la constituent. Le parallèle est possible avec la niche du chien tout en mettant l’emphase sur les interactions aussi possibles. De cette manière, la définition est construite à partir des savoirs des élèves et leur est davantage significative.


· Par la suite, chaque équipe est amenée à constituer la niche écologique de son être vivant en observant le milieu. Ici, où pourrait vivre tel animal? Quel serait sa nourriture? Comment et où irait-il chercher son eau? Quel sont les impacts de tels comportements sur les autres vivants ou sur le non-vivant (relations)?

Retour

· Faire un retour sur le tableau blanc portatif en mettant en relation les différents êtres vivants sélectionnés et présentés par les équipes. Ce retour peut être fait sous forme de tableau récapitulatif ou encore de réseau trophique. Ce retour, selon les élèves, peut aussi être fait entre eux par une discussion. La discussion en fin d’activité peut permettre d’avoir une trace de la compréhension des élèves. Il en est de même que le niveau d’aide donné lors de la cueillette d’information dans le milieu.


· Comme les réponses sont multiples en fonction des êtres vivants sélectionnés et des observations possibles, la correction peut être basée sur l’information que l’on retrouve dans différents guides d’observation. Ainsi, sous forme de grille de correction, il est possible de voir différents niveaux de compréhension autant pendant l’observation en équipe que lors de la discussion de groupe.

Ressources à consulter

Guides d’identification au choix

Téléchargement

© 2020 Des sciences dehors. Créé avec Wix.com

Contribuez

Vous avez des idées d'activités et souhaitez les partager? Vous avez une idée, mais ne savez pas comment la développer?

L'équipe Des sciences dehors est à la recherche d'idées d'activités afin de les adapter et les arrimer aux programmes d'enseignement des sciences et technologie.